Michel Liniger et les Kloten Flyers à l’ouest

30-12-2015

Les Kloten Flyers se retrouvent en demi-finale de la Coupe de Suisse pour la deuxième fois depuis la renaissance de la compétition il y a une année. Joueur expérimenté et au service des Aviateurs depuis de nombreuses années, Michael Liniger se projette dans la confrontation face au Lausanne HC.

Sept victoire en huit matches: le bilan des Kloten Flyers depuis la réintroduction de la Coupe de Suisse est excellent. Une seule défaite est à mettre à leur actif, lors de la finale de l’année dernière face au CP Berne. Il est d’ailleurs frappant de remarquer que tous ces succès obtenus en Coupe de Suisse l’ont été à l’extérieur, où Kloten peine en championnat avec notamment huit défaites lors des neuf derniers matches disputés hors de ses terres. Mais la Coupe de Suisse semble avoir ses propres lois, et l’équipe zurichoise les apprécie visiblement.

A l’exception de Hockey Thurgovie, les Kloten Flyers ont pris l’habitude de devoir voyager à l’ouest, comme cette année où ils ont été amenés à se rendre en Ajoie et à Bienne. C’est désormais un match à Malley face au Lausanne HC qui se présente à eux. «Si Viège avait été encore en course, nous aurions sûrement dû nous rendre là-bas», se sont dit les joueurs à l’interne après le tirage au sort des demi-finales.

Invité à se prononcer sur cette demi-finale, Michael Liniger avoue sans détour que «Lausanne ne nous convient pas vraiment. Nous avons perdu trois fois contre eux cette saison et nous ne sommes pas satisfaits de nos performances lors de ces matches. Cette demi-finale nous offre l’occasion de nous réhabiliter quelque peu.»

L’attaquant le certifie, ce match ne sera pas pris à la légère par son équipe. «C’est un match important. Nous avons besoin de gagner des matches, aussi bien en championnat qu’en Coupe. Bien sûr, cette compétition est parfois particulière lors des premiers tours, lorsque certains joueurs sont ménagés par les entraîneurs. Mais la donne est désormais différente: en demi-finale, chacun donne tout ce qu’il a à donner!»

Quelle est dès lors la recette qui, selon lui, mènera son équipe vers la victoire et vers la participations à une nouvelle finale? «Nous n’étions tout simplement pas assez bons lors des premiers matches contre Lausanne cette saison. C’est une équipe qui se base sur un bon système défensif et un bon gardien, la donne est connue. Mais ils ont également des attaquants capables de faire la différence», remarque Michael Liniger. 

Parmi ces attaquants figurent bien sûr le quatuor nordique du LHC composé de Nicklas Danielsson, Harri Pesonen, Ossi Louhivarra et Juha-Pekka Hytönen. En outre, Michael Liniger mentionne l’aspect physique comme une force de l’équipe vaudoise. «Il sera important que nous soyons prêts et que nous trouvions une réponse appropriée pour réagir», indique-t-il. 

Du cadre actuel du LHC, Michael Liniger connaît bien Johnn Gobbi pour avoir évolué avec lui au HC Ambri-Piotta et Yannick Herren qui a fait ses classes et donné ses premiers coup de patins en NLA avec les Aviateurs. Si les contacts se sont fait plus rares aujourd’hui, les joueurs regardent toujours d’un œil attentif et intéressés les performances de leurs anciens coéquipiers, note notre interlocuteur.

«Go West», tel est l’énorme succès sorti par les «Pet Shop Boys» en 1993 et dont la mélodie est régulièrement reprise dans les patinoires helvétiques. Pour les Kloten Flyers, elle correspond à une nouvelle mission à l’ouest de laquelle ils espèrent revenir une nouvelle fois victorieux et avec une qualification pour la finale en poche.

Et qui sait, peut-être que les Aviateurs auront enfin droit à un match à domicile en finale. «Ce serait bien sûr un moment fort pour nous de pouvoir évoluer en finale à domicile», confirme Michael Liniger. Peut-être même pour une revanche face au CP Berne, qui affronte dans l’autre demi-finale les ZSC Lions? L’avenir nous le dira.

De Rolf Schwarz