Mark Bastl: “Nous sommes pour la première fois dans la peau du petit”

19-11-2015

Une Champions Hockey League et trois titres de champion de Suisse: Mark Bastl (34 ans) a inscrit plusieurs lignes à son palmarès lors des huit saisons qu’il a passées aux ZSC Lions. Aujourd’hui employé par le HC Ambri-Piotta, l’attaquant ne vivra pas une rencontre comme les autres lors du quart de finale de la Coupe de Suisse qui opposera les deux équipes le 25 novembre prochain au Hallenstadion.

Mark Bastl, allez-vous aborder ce match au Hallenstadion comme une septième rencontre d’une série de play-off?
Pas vraiment. Ce serait bien sûr génial de pouvoir disputer un septième match de play-off au Hallenstadion, mais là c’est pas encore la finale. Juste un match du troisième tour de la Coupe de Suisse.


Est-ce selon vous une bonne chose d’avoir réactivé la Coupe de Suisse ou est-ce une compétition inutile?
Je trouve que c’est une bonne chose. La Coupe sert à promouvoir notre sport, surtout lors du premier tour où les équipes de première ligue ont la chance de se mesurer à des professionnels. Les patinoires sont toujours pleines et c’est la fête du hockey: ça marche dans le football et c’est pareil en hockey.


Quelles sont vos premières impressions sur votre nouveau coach Hans Kossmann, qui a remplacé Serge Pelletier à la fin octobre?
Hans Kossmann a ses propres idées et son propre système de jeu, système qui est bien différent de celui de Serge Pelletier. Il a du charisme et jusqu’à présent son message passe bien. Cela a notamment porté ses fruits lors du dernier week-end avant la pause.


Ambri-Piotta pointe actuellement à la 11ème place du classement. Pensez-vous avoir les moyens de lutter pour la course aux play-off avec cette équipe?
Nous ne sommes pas très loin de la 8ème place. On a perdu des points bêtement mais je pense qu’on a toutes nos chances de pouvoir rattraper notre retard et de nous mêler à la lutte pour une place en play-off.


A titre personnel, quel bilan tirez-vous de vos performances après une vingtaine de matches cette saison?
Je me suis bien intégré dans ma nouvelle réalité et j’essaye de m’adapter pour pouvoir aider ma nouvelle équipe. Je change souvent de poste, une fois je joue au centre et la fois suivante à l’aile. En fait, je me mets à disposition de l’entraîneur.


Lors du match de championnat perdu 5-2 aux Hallenstadion vous aviez pris deux pénalités en début de match qui vous ont coûté deux buts. A éviter à tout prix lors du match du 25 novembre!
On connait le potentiel offensif des ZSC Lions, alors si en plus on leur offre des possibilités d’évoluer en supériorité numérique, cela ne pardonne pas.  On devra jouer de manière très disciplinée et saisir nos chances en contre.


Vous croyez donc en vos chances de qualification?

Bien sûr. Lors de nos deux précédents matches de Coupe de Suisse contre les GCK Lions et le HC La Chaux-de-Fonds, on a à chaque fois dû remonter au score. Dans cette rencontre nous serons pour la première fois dans la peau du petit. A nous de jouer le coup à fond.

De Maurizio Urech