Le deuxième essai a été le bon pour Kloten!

01-02-2017

Vingt-et-un ans après son dernier titre (champion de Suisse en 1996), le EHC Kloten a ajouté une nouvelle ligne à son palmarès en remportant l’édition 2016/17 de la Coupe de Suisse. Les Zurichois, finalistes malheureux il y a deux ans face à Berne, ont pris la mesure du Genève-Servette HC 5-2 dans une finale qui s’est jouée dans la dernière période. Ils succèdent aux ZSC Lions au palmarès de la compétition.

Le hockey romand devra encore patienter avant de pouvoir fêter un titre. Comme le Lausanne HC il y a une année face aux ZSC Lions, le Genève-Servette HC a buté sur la dernière marche en finale de la Coupe de Suisse. A Kloten, dans une patinoire pleine à craquer (7624 spectateurs) et dans une ambiance surchauffée, les hommes de Chris McSorley ont pourtant eu l’occasion d’y croire. Ne menaient-ils pas deux fois au score grâce à des réussites de Nathan Gerbe (0-1 / 17e) et Juraj Simek (1-2 / 30e)? 

Mais seulement voilà, les Genevois n’ont jamais réussi à tenir longtemps leur avantage au tableau d’affichage: moins de deux minutes après l’ouverture du score de Nathan Gerbe, lequel s’était fait l’auteur d’un bon pressing dans la zone de Kloten, Bobby Sanguinetti remettait déjà les deux équipes à égalité d’un splendide tir dans la lucarne (19e). Quant à Tim Ramholt, il n’a attendu que cinq minutes pour répondre à Juraj Simek et remettre une deuxième fois le score à plat (35e). 

La différence en 12 secondes!
Le match allait donc se jouer au cours de la troisième période. Et la décision tomba plus vite qu’on aurait pu le penser. Après seulement douze secondes de jeu, Vincent Praplan éliminait Romain Loeffel d’un superbe coup de rein dans l’arrondie de la patinoire et s’en allait battre Robert Mayer pour le 3-2. Une action sur laquelle l’attaquant valaisan a pu faire étalage de toute sa classe. «Marquer d’entrée nous a vraiment fait du bien. Après cela, on a vraiment tous tiré à la même corde pour aller décrocher ce titre», dira après coup le héros de la soirée. 

Et effectivement, Kloten n’a plus rien lâché après avoir pris pour la première fois les devants. Euphoriques, les Zurichois réglaient l’affaire en quinze secondes à la 50e minute grâce à des buts de Matthias Bieber et Robin Leone. Ils n’ont ensuite plus laissé la moindre chance à leur adversaire. De quoi se refaire un moral pour la fin de la saison, eux qui n’ont gagné que deux de leurs 17 derniers matches en championnat et dont les chances de participer aux play-off apparaissent aujourd’hui bien minces? «Ce titre va nous faire du bien au moral et nous donner l’énergie nécessaire pour bien terminer la saison», estime Vincent Praplan.   

Des erreurs fatales
Du côté du Genève-Servette HC, il faudra encore attendre avant de pouvoir fêter un troisième titre en Coupe de Suisse, après les succès de 1959 et de 1972. L’occasion était pourtant belle face à une équipe moribonde en championnat. Mais les Genevois, qui avaient décidé d’exercer un pressing très haut en zone adverse, ce qui leur a notamment permis d’inscrire le 1-0, n’ont pas livré la marchandise sur le plan défensif. Peut-être animés par une envie de trop bien faire, ils ont payé cash leurs erreurs de marquage et ainsi grandement facilité la tâche de leur adversaire. 

Le sacre de Kloten apparaît au final comme amplement mérité. Il vient récompenser l’équipe qui a mieux su gérer les moments clés et dont les leaders ont le plus répondu présent. Un constat partagé par Chris McSorley, l’entraîneur des Aigles: «C’est la meilleure équipe qui a gagné ce soir. Kloten était simplement meilleur que nous. Bravo à eux!» Pour la revanche, rendez-vous en 2017/18!

 

De Christian Kobi