Coupe Suisse: Lausanne ira en finale

06-01-2016

Les Vaudois se sont imposés au terme d’une rencontre qui a eu beaucoup de peine à débuter. Rapidement, le LHC a pris les devants pour n’être que peu inquiété durant les deux premières périodes. Le troisième tiers a, quant à lui, tenu les 2'970 spectateurs en haleine jusqu’à l’ultime seconde.

Début de match tranquille pour les gardiens
Le début de la rencontre a été plutôt tranquille. Si Lausanne a sans doute été l’équipe qui s'est le plus pris au jeu de cette demi-finale, il faut bien reconnaître que l’engagement mis dans cette rencontre par les Lions vaudois n’était pas très intense. Alors lorsqu’en face, Kloten a donné l’impression de jouer pour ne pas perdre de joueurs sur blessure.

Le début de cette rencontre en fut une nouvelle fois la preuve. Si Lausanne a sans doute été l’équipe qui s'est le plus prit au jeu de cette demi-finale, il faut bien reconnaître que l’engagement mis dans cette rencontre par les Lions vaudois n’était pas très intense. Alors lorsqu’en face, Kloten a donné l’impression de jouer pour ne pas perdre de joueurs sur blessure.

Ce qui fait que l'on a assisté à une rencontre qui manquait cruellement de relief. A ce petit jeu, tant Cristobal Huet que Luca Boltshauser, préféré à Martin Gerber mis au repos, connurent un début de rencontre relativement calme. Le gardien zurichois devait néanmoins s’incliner à la 12ème minute devant Thomas Deruns qui ouvrait le score logiquement tant les Lausannois dominaient jusqu’alors les débats.

Johnny Kneubuehler et Federico Lardi appelés en attaque
Pour cette rencontre, Heinz Ehlers devait compter avec un absent supplémentaire en la personne de l'actuel Topscorer Harri Pesonen qui souffre d’une blessure musculaire.

Si l’on pouvait s’attendre à ce que le technicien danois rappelle pour cette rencontre le jeune Johnny Kneubuehler pour compléter ses trios d’attaque, le fait de retrouver le défenseur Federico Lardi comme 12ème attaquant était beaucoup moins prévisible. Alignés dans la 4ème ligne offensive, les deux hommes ont su tirer leur épingle du jeu.


Kloten remet le score à plat en 46 secondes et réveille le Lion
En seconde période, l’on se disait déjà que l’on allait se diriger gentiment, mais sûrement vers une qualification vaudoise après que Dario Trutmann ait inscrit le numéro deux pour ses couleurs alors que le match avait encore baissé en intensité.

Or Kloten a eu un sursaut d’orgueil. C’est d’abord Robin Leone qui pouvait profiter d’une erreur de Paul Savary pour réduire la marque à la 33ème minute, avant que Matthias Bieber n’inscrire le numéro deux 46 secondes plus tard. On se dit alors que les hommes de Sean Simpson pourraient bien jouer un mauvais tour au LHC.

Mais comme on le sait, un Lion n’est jamais aussi agressif que lorsqu’il est touché dans son orgueil. C’est ce que montra Niklas Danielson en redonnant une longueur à ses couleurs, juste avant que Benjamin Antonietti ne redonne le break au LHC une poignée de secondes après le but inscrit par le Suédois.


James Sheppard redonne des airs de demi-finale à cette rencontre
En inscrivant le troisième but zurichois au début de l’ultime période, James Sheppard relançait totalement le suspens de cette rencontre qui prenait enfin l’allure d’une rencontre à élimination directe.

Kloten jouait le coup à fond pour tenter d’arracher une égalisation salvatrice. Hélas pour les hommes de Sean Simpson, Lausanne sait très bien défendre et il a été impossible aux Aviateurs d’empêcher les Vaudois de composter leur billet pour la finale de cette Coupe Suisse.

A noter que si les Lions de Zürich se qualifient mercredi face à Berne, la finale se déroulera à Malley puisque le Hallenstadion ne sera pas disponible le 3 février prochain.

De Bertrand Melliard