Coire de retour sous le feu des projecteurs

21-09-2015

Le EHC Coire recevra les ZSC Lions le 30 septembre à l’occasion du 1er tour de la Coupe de Suisse. Une rencontre qui revêtira un caractère particulier pour le directeur sportif du club zurichois Edgar Salis, qui a débuté sa carrière de joueur au Hallenstadion de Coire. Fidèle parmi les fidèles du club grison et fondateur du fan club «ehcfans.ch», Remo Caviezel livre ses impressions avant ce match.

Si le EHC Coire évolue aujourd’hui en 1ère ligue, le club de la capitale grisonne a appartenu dans un passé pas si lointain durant cinq saisons à la NLA et décroché cinq titres de champion de NLB. Des joueurs aussi prestigieux que le légendaire gardien Renato Tosio, Thomas Vrabec - champion de Suisse avec Lugano et Berne - ou Dino Kessler, qui a décroché le titre avec Zoug, ont commencé leur carrière à Coire.

Avant le 1er tour de Coupe de Suisse, nous nous sommes entretenus avec Remo Caviezel, membre fondateur du fan club «ehcfans.ch» et présent dans les bons comme dans les mauvais moments pour soutenir son équipe favorite. Des déplacement à Berne, Lugano ou Zurich ont été au menu de ces 30 dernières années, mais pas que: en 1ère et en 2ème ligue également, les membres du fan club ont toujours été présents, à domicile comme à l’extérieur.

Mais le soutien ne se cantonne pas qu’aux matches et un bar fréquenté par les fans a été repris de manière bénévole en 2006, dans le centre de Coire. Une partie des recettes est reversée chaque année au mouvement juniors du club grison, ce qui permet à ce dernier de fonctionner de manière optimale.

Remo Caviezel, vous avez voyagé dans toute la Suisse pour suivre votre équipe. Où avez-vous été le mieux accueilli en tant que fan?
Sans hésitation aucune à La Chaux-de-Fonds durant les finales de NLB. Tout était parfaitement organisé: nous avions une buvette dans notre secteur où nous pouviez nous approvisionner et des toilettes séparées. Chapeau!

Et à quel endroit vous êtes-vous senti le moins à l’aise?
Ici non plus aucune hésitation: au EHC Wallisellen en 2e ligue. Nous avions dû payer une surtaxe pour la sécurité et aucune boisson alcoolisée ne nous était vendue dans la patinoire. Une patinoire qui, il faut le préciser, était à ciel ouvert.

Le match du 30 septembre contre les ZSC Lions représente à n’en pas douter un moment fort pour vous. Etes-vous directement impliqué dans l’organisation?
Non, mais nous soutenons les jeunes fans et les aidons dans la préparation de l’animation d’avant-match et dans la distribution des affiches de match. Des billets pour le match peuvent par ailleurs être commandés sur notre site internet.

Les ZSC Lions se déplaceront à Coire avec de nombreux fans. Existe-t-il des risques au niveau de la sécurité?
Nous n’avons jamais eu de problème avec les fans des ZSC Lions, notamment en raison du fait que plusieurs Grisons, tels Lorenz «Lolo» Schmid ou Claudio Micheli, ont joué pour le club zurichois. Les deux groupes de supporters seront de toute façon séparés pour ce match.

Avez-vous des amitiés particulières avec des fans d’autres équipes?
Pas vraiment, mais nous avons de bonnes interactions sur internet avec les fans du EHC Wetzikon.

Vous avez un épisode spécial à nous raconter avec les ZSC Lions. Un épisode qui s’est heureusement terminé sans conséquence grave.
Exactement. Cela s’est passé en 2001 au Hallenstadion de Zurich lorsque notre joueur Johan Witehall a trébuché et touché avec la lame de son patin le cou de Michel Zeiter. C’était un choc pour tous les spectateurs, car il y avait du sang sur la glace. Nous avons tous été soulagés d’apprendre que Michel Zeiter avait survécu à ce terrible accident et qu’il pourrait rejouer au hockey.

Revenons à la Coupe de Suisse. Quel est le joueur le plus connu dans l’effectif du EHC Coire?
Le cadre de notre équipe est très jeune, mais nos deux joueurs les plus connus sont sans contexte Andreas John et Daniel Peer. Tous deux ont notamment déjà porté le maillot du EHC Coire en NLA.

Le Hallenstadion de Coire peut accueillir 6500 personnes. Combien en attendez-vous le 30 septembre?
Nous espérons accueillir environ 3000 spectateurs. Cette soirée doit être une fête de hockey et permettre à nos jeunes joueurs de se mettre en évidence sur le plan national. Il y a encore beaucoup de travail pour remplir toutes les exigences pour cette rencontre, mais tout sera prêt dans les temps et nous nous réjouissons de cette confrontation avec les Lions!